Photo
Quatrième de couverture : 

En 1942, au cours de travaux dans un couvent d'Amérique latine, sont mis au jour les restes d'une adolescente, Sierva Maria de Todos Los Angeles. Sa splendide chevelure mesure vingt-deux mètres de long... Le romancier du Général dans son labyrinthe aurait-il tiré cette étrange découverte de sa flamboyante imagination ? Réelle ou fictive, en tout cas, elle est le point de départ d'une singulière histoire d'amour, dans le cadre joyeux, coloré, décadent de Carthagène des Indes, au milieu du XVIIIe siècle. Fille unique du marquis de Casalduero, Sierva Maria a douze ans lorsqu'elle est mordue par un chien couleur de cendre, portant une lune blanche au front. Soupçonnée de rage ou de possession diabolique, enfermée au couvent par l'Inquisition, elle vivra avec son exorciste, Don Cayetano Delaura, une passion folle, destructrice, forcément maudite...

Mon avis : 

C'est un livre que j'ai du lire pour les cours en VO ( espagnol ). Et quel belle découverte ! Pour ce qui est du style d'écriture, j'ai trouvé tout ça magnifique ! L'intrigue est belle, l'écriture est splendide l'auteur nous fait vivre l'histoire d'une manière tellement réelle et poétique. 
Au travers de l'attention qui est porté à Sierva Maria la jeune enfant qui à la suite d'une morsure de chien est soupçonné de porter la rage on découvre un monde profond ou amour haine et religion s'entrechoquent. J'ai adoré cette oeuvre même si le début fut un peu rocambolesque, j'ai eu un peu de mal a entré dans l'histoire mais absolument pas à cause de l'histoire mais plus de la maitrise du style de l'auteur et du vocabulaire. 
Mais une fois cette épreuve passé j'ai passé un excellent moment ! 
Je le conseil fortement, il existe en français bien entendu, les personnages sont tous différents, on y découvre une partie de leur histoire au fur et à mesure des pages, il en devient impossible de décrocher. Ils deviennent alors très attachants et d'autant plus intéressants ! 
Quant à l'intrigue elle est vraiment originale et belle ! 
L'histoire d'amour qui en découle est émouvante à souhait ! enfin bon parfait quoi ! 

COUP de COEUR donc. 

Ma note : 

19/20



 
 
Photo
Quatrième de couverture :                        

Selon Rebecca Bloomwood, "si l'on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n'existerait plus". Droguée au shopping, notre héroïne s'expose à un nombre de tracas aussi impressionnant que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin de la riche correspondance qu'elle entretient avec son banquier... Comble de l'ironie: Beckie est journaliste à Réussir vos épargnes, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s'amoncellent... Un dernier shopping pour se remonter le moral ? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c'est la panique. De quoi miner aussi son début d'histoire d'amour avec le séduisant homme d'affaires Luke Brandon. A ce stade, une issue heureuse ne tiendrait-elle pas du miracle ?

Mon avis :                                       

Bon commençons tout d'abord par l'intrigue. Une bonne idée de l'auteur même si j'avoue que ce n'est pas mon genre du tout de lire des récits concernant le shopping. Mais j'avoue que c'est un sujet qui peut être très attractif pour un grand nombre de lecteurs. Donc un très bon point pour l'intrigue ! 
Pour ce qui est de l'intrigue dans sa globalité, mais quel déception ! ( et oui encore une mauvaise critique sur mon blog, mais là je ne peux faire autrement ) l'intrigue en est devenue réellement insupportable ! Sans parler de ce personnage principal si -encore une fois- insupportable. Une adulte aussi rébarbative dans ses gestes et actions ne peut l'être réellement à ce point. Beckie à été à mes yeux une adulte totalement irresponsable, nunuche et une sacrée girouette. Sans arrêt dans le dénis, répéter les mêmes erreurs je veux bien mais sans arrêts comme c'est son cas, non, il ne faut pas trop pousser quand même. Qu'on puisse avoir des soucis d'argents importants mêlés à une addiction au shopping est très probable, seulement Beckie pousse la chose tellement à l'extrême que je n'ai pu qu'être exaspérée tout au long du livre par son comportement. 
Beckie est à mes yeux une enfant, incontrôlable et complètement irréfléchie... 
Quel dommage, tenir une si bonne intrigue et la gâcher avec un personnage détestable ( oui a ce point là ). 
Pourtant j'ai l'impression d'être la seule à me révolter de son comportement, il est vrai que le livre a remporter un franc succès un peu partout et auprès de tous les lecteurs. Mais bon je suis là pour donner mon avis alors le voici, j'ai détesté Beckie, à tel point que j'en suis arrivé a détester l'oeuvre.
Pour ce qui est du style d'écriture, je n'ai aucune critique à faire. Tout était fluide et bien écrit, les descriptions étaient même pas mal du tout mais bon voilà, ça ne casse pas trois pattes à un canard non plus. Une lecture distrayante donc, exaspérante me concernant, mais aussi une grosse déception. Après avoir entendu tant d'éloges de cette série je m'attendait à quelque chose d'exceptionnel. Or je n'ai vraiment pas trouvé que c'était le cas et pourtant les conditions de lectures était réunies ! Mais non. Je ne lirais donc pas la suite ( surtout que j'ai beaucoup entendus dire que la suite se dégradait ) donc je vais éviter... ^^

Ma note :                                                            

3/20                                                                  



 
 
Quatrième de couverture :

Réunies ici pour la première fois, quinze précieuses lettres écrites du Vél' d'Hiv nous plongent avec une très forte émotion dans la réalité vécue de la déportation.
Les 16 et 17 juillet 1942, 4 500 policiers sont mobilisés pour réaliser la plus grande rafle à l'encontre des Juifs jamais organisée dans Paris et sa banlieue. 12 884 personnes sont arrêtées : 3 031 hommes, 5802 femmes et 4051 enfants. Les individus ou familles sans enfants seront dirigés sur le camp de Drancy, les autres, avec enfants, vers le Vélodrome d'Hiver. Dans ce lieu, jusque-là temple du sport, des milliers de personnes vont tenter de survivre pendant plusieurs jours. Les 6 000 Juifs envoyés à Drancy seront déportés rapidement, ceux du Vel' d'Hiv sont transférés dans les camps du Loiret, de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. Le 22 juillet, soit six jours après le début de la rafle, le Vel' d'Hiv a été entièrement évacué.
On parle beaucoup et souvent de la rafle du Vel' d'Hiv. Mais à y regarder de plus près, on ne sait pas grand chose. Seuls une photo, quelques documents et des lettres disent la violence de l'arrestation, les conditions dramatiques de l'enfermement, la faim, les maladies, le bruit, les odeurs... À travers eux on a découvert l'enfer du Vél' d'Hiv. Ces lettres, ce sont quelques mots jetés à la hâte sur un bout de papier, remis à des mains complaisantes. Pour plus de 8 000 personnes internées au Vél' d'Hiv, moins de vingt lettres ont été retrouvées.
Pour la plupart inédites, elles étaient conservées aux archives du Mémorial de la Shoah. Pour la première fois, les voici rassemblées et publiées dans cet ouvrage. Toutes sont clandestines puisque qu'aucune correspondance n'était autorisée.
Ces lettres sont terrifiantes de vérité, de détails. Mais elles constituent aussi malheureusement seulement le point de départ de l'horreur puisque, à une exception près, toutes les personnes dont nous reproduisons les lettres dans ce volume vont être assassinées dans les camps de la mort. En dehors de ces quelques mots tracés de leur main, il ne reste pas grand-chose d'eux. 

Mon avis : 

Ayant toujours été intéressée par cette période de l'histoire, je ne pouvais passer à côté de ce recueil. On y apprends de nombreuses choses au travers de lettre émouvantes destinées aux familles des victimes qui on pu leur faire parvenir alors qu'il se trouvait dans le vel D'hiv, ou dans d'autres camps.
J'ai été ému, et outré à la fois par ce moment de l'histoire de nombreuses fois. Cet ouvrage est vraiment émouvant, mais aussi réellement instructif ! Je le conseil à tous !

Ma note : 

17/20
 
 
Photo
Quatrième de couverture :

Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l'Amérique profonde. L'arrivée de Bill, ténébreux vampire du me siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d'autant qu'une vague de crimes s'abat sur la ville.


Mon avis : 

Mais quelle déception ! Un style d'écriture qui n'a su me charmer, des personnages aux caractères bien trop simples et poussés à l'extrême. Un rythme bien trop rapide. J'ai vraiment été déçus par ce premier tome. Après toutes les bonnes critiques que j'ai pu en lire, je m'étais attendus à bien mieux. J'ai trouvé Sookie, personnage principal de la série très naïve et je n'ai pas trouvé son rôle dans l'histoire très commun. J'ai trouvé qu'il s'agissait de "déjà vu". De même pour le personnage de Bill, vampire bien trop commun à mon goût. Mais ce qui m'a le plus déçu reste la rapidité de l'intrigue. Leur relation est bien trop "superficielle", les choses se déroules bien trop vite. Malgré tout, certains points de l'intrigue donne à l'auteur la possibilité d'une suite intéressante. J'ai ainsi trouvé que l'intrigue s'améliorait vers la fin de ce premier tome, l'arrivé de nouveaux personnages donnent un peu plus de profondeur à tout ça. Etant une grande fan de sentiments j'ai vraiment été déçu, tout est allé si vite entre Bill et Sookie que ça en est presque devenu ridicule ( selon moi ). C'est vraiment l'aspect qui m'a le plus rebuté dans cette histoire, sans parler des erreurs de logique que j'ai pu trouvé dans ce tome. Ceci dit je ne pense pas m'arrêter là et j'attends de voir la suite. J'ai tout de même apprécier le contexte dans lequel l'histoire se déroule, le fait que  l'existence des vampires soit mises au grand jour est plutôt original. L'ouverture étant plutôt prometteuse j'espère y trouver le même intérêt que les autres lectrices qui au travers de leur très bonnes chroniques mon donné l'envie de me lancer. Mais ce premier tome reste tout de même une déception.

Ma note : 

7/20


 
 
                                               





                           Quatrième de couverture :
    
   Salut les filles...
c'est encore moi ! Vous avez vraiment cru que vous seriez débarrassées de moi aussi facilement ? Eh bien détrompez-vous, enterrement ou pas, je n'en ai pas encore fini avec vous. Je commence même à prendre goût à ce petit jeu... Il faut dire que vous me facilitez la vie. Dis donc Spencer, c'est pas joli-joli de piquer le petit ami de ta sœur ! Pas plus que de sortir avec son prof d'anglais, hein Aria ? Remarque, y'a pire quand on est une fille de bonne famille comme Emily : par exemple faire les yeux doux à sa jolie voisine.
Et toi, pauvre Hanna, tu crois que tu peux cacher ta fixette sur ton passé de boulimique ? Et puis surtout, il y a toujours la grande Affaire, la seule, l'unique, j'ai nommé l'Affaire Jenna... Oh, vous devenez toutes blanches ! Sans blagues... Vous ne pensiez pas quand même que j'allais oublier ? Ce serait mal me connaître... 

                             Mon avis : 

Après un premier tome ou l'entrée en scène à été difficile pour moi et qui pourtant a fini par me laisser conquise, je ne m'attendais pas à autant. Quel plaisir de retrouver nos quatre jeunes acolytes et le style d'ecriture de Sara Shepard, sont côté girly thriller à croquer à pleine dents, le rythme quel crée aux travers de ces divers points de vues. Un régal. Les secrets sont toujours bien présents, le fin mot de l'histoire reste encore un mystère, la fameuse "A." est toujours là elle aussi. Nos jeunes ados dans lesquelles on peut se reconnaitre par certains côtés, au travers de certains problèmes tout à fait probables, leurs petits secrets, leurs amitiée perdues l'arriver de ce(tte) ? inconnu(e) ? les meurtres et les disparitions. Ce côté thriller que nous propose Sara Shepard au travers de leur passé est un régal. Comment ne pas craquer ? 
                       Un  très très bon mélange ! 

Chick-lit ? Jeunesse ? Thriller ? le tout dans une saga, ça marche. 
J'ai beaucoup aimé encore une fois l'écriture de l'auteur, un écriture pas vraiment complexe mais entrainante, un coté mystérieux conservée, un côté léger et pourtant on est stressée avec les personnages, heureux avec eux, anxieux, touché comme elles peuvent l'être ou non. 
Mais quel est donc le fin mot de l'histoire ? on ne peut que dévorer encore et encore plus de pages. Et quand ce n'est pas le stress de l'intrigue, c'est le côté chick-lit qui prends le dessus, le côté gossip-potin. On a toujours quelque chose à découvrir, avec qui Aria va t'elle passer la soirée ? qui Emilie va-t'elle embrasser ?
Encore ! Encore ! 

Le final toujours aussi surprenant. Et quel plaisir de lire ce bouquin quand on ne connait pas du tout le fin mot de l'histoire et l'intrigue du moment ( malheureusement je connaissais un peu ce qui allait se produire dans le premier tome ce qui ne m'a pas déplus pour autant ). 
Encore une fois que c'est agréable de découvrir au fur et à mesure de l'intrigue ces personnages si différents aux caractères que tout oppose, aux personnalités qui les ont d'ailleurs séparées tant elles étaient différentes, sans parler de la peur qui les tendaient ( mais je ne dirais pas pourquoi ^^' ). Et pourtant malgré tout elle reste liée, mais alors pourquoi ?  
Encore une fois j'ai beaucoup appréciée ! 
              On ne peut que pousser l'aventure plus loin, non ? Et qui est 
                                   cette/ce fameux(se) "A."?

On l'aura donc compris me voilà face à un gros coup de coeur ! Et avec l'espoir qu'il s'agisse d'une série coup de coeur ( on croise les doigts )  

                                               Ma note : 
                                                   20/20

 
 
Photo
                                Quatrième de couverture :


Quand elle se réveille dans le cimetière où repose son père depuis des années, Nora est perdue. Que fait-elle ici en pleine nuit ? Et qui est cet étrange personnage vêtu de noir dont l’image la poursuit ? Sous le choc, la jeune fille va comprendre qu’elle a disparu depuis plusieurs mois et qu’elle ne garde aucun souvenir de cette période. Alors qu’elle tente de reprendre une vie normale, Nora est hantée par des visions surréalistes des habitants de son passé dont elle avait oublié l’existence. Parmi eux, l’énigmatique Jev, qui semble en savoir beaucoup plus sur son compte qu’il ne veut bien l’admettre. En allant à la recherche de son histoire, Nora ignore qu’elle s’engage dans un conflit séculaire dont il lui sera difficile de sortir indemne.


                                        Mon avis : 

         Dans ce troisième tome j'ai malheureusement retrouvé une Nora indécise un peu nunuche et pourtant attachante. Patch quand à lui reste mon Patch de rêve. Disons que pour les personnages je ne saurais que dire d'autre, je les aient trouvé comme je les avait quitté malgré le virement brutal de l'intrigue. J'ai beaucoup aimé le fait que Nora oublie tout des 6 derniers mois. Je trouve ce point très intéressant dans l'histoire, il nous permet de prendre un tout autre chemin. De voir un Patch encore plus mystérieux et protecteur, aspect qui m'a conquise, une Nora un peu plus nunuche que dans le tome deux et pourtant malgré ce qui lui arrive elle réussit une fois encore à faire preuve de maturité face à la situation, point positif donc. 
          Autre point positif dans cette intrigue : vraiment l'histoire roule, tout coïncide encore une fois pour mon plus grand bonheur, c'est pourtant toujours avec un peu de scepticisme que je commence les aventures de Nora suite à mon premier coup de coeur, mais ici aucune raison encore une fois de m'inquiéter. Moi qui cherche pourtant toujours la petite bête ce n'est pas Becca Fitzpatrick qui va me laisser le plaisir de constater ses faux pas, pour mon plus grand bonheur. Attention je ne dis pas qu'en général je trouve toujours un truc qui cloche ! disons que quand il y en a un ça m'agace au plus haut point et j'ai l'impression de ne voir plus que ça... qui a dit chiante ? 
         Bref tout ça pour dire qu'une fois encore Becca Fitzpatrick s'en sort à merveille, et pourtant j'ai cherché la       petite bête je l'avoue. 
                                            Une bonne suite pour cette saga, à quand la suite ?

                                                                         Ma note : 
                                                                           12/20

 
 
Quatrième de couverture : 

Alice Grangé, trente ans, n'a conservé que peu de souvenirs de sa mère, Blandine, qui a disparu quand elle avait cinq ans. Quand son père, avant de mourir, lui apprend qu'elle a aimé un autre homme, Alice se met à la recherche de cet amant. Elle le retrouve et découvre chez lui deux tableaux peints par sa mère. Sur ce portrait des amants, apparaît une femme lui ressemblant, et un paysage de mer. Alice cessera-t-elle enfin de rêver l'amour pour le vivre? Un roman doux comme une sonate.

Mon avis : 

Ce petit roman à été une très belle découverte ! Un roman plein d'émotions ! 
Le personnage principal d'Alice, est un personnage simple tout en étant complexe, on ressent son mal-être vis à vis de l'événement qui l'a fortement marqué durant son enfance, la mort de sa mère qui à l'époque ne lui à pas été clairement expliqué. Ce personnage à l'esprit très vif et ouvert m'a permis de me mettre à sa place très facilement, j'ai eu de la peine pour cette petite fille qui a attendus ça mère durant des jours sans comprendre que celle-ci était décédée. Sans parler de sa relation compliquée avec son père, une relation timide, distante et plutôt tendu qui pourtant derrière cette barrière qui au fil des ans à été instauré reste gorgé d'amour. J'ai ressenti ce refus des événements des deux côtés, je me suis représenté tout à fait l'ambiance qui pouvait régner depuis des années entre ces deux personnages. J'ai perçu l'amour qui les unissaient ainsi que la peine qui les séparaient paradoxalement. J'ai beaucoup aimé les questions que pouvait se poser Alice même si au bout d'un moment les questions deviennent souvent répétitives et peuvent être agaçantes elle correspondaient plutôt bien à l'état d'esprit général de l'oeuvre.
Je pense avoir bien compris les souffrances d'Alice ses doutes et son désir incommensurable de connaitre sa mère, de se rappeler d'elle. On comprend au fil des pages qu'Alice ne garde que de très rares souvenirs d'elle, souvenirs vagues, flou qu'elle ne peux même plus dissocier de la fiction.  
L'intrigue quant à elle n'est pas une intrigue très mouvante si je puis dire, mais l'émotion qu'on y retrouve donne un certain rythme à l'histoire,avec l'arriver notamment de l'amant de sa mère dans l'histoire qui va chambouler sa vie de manière presque radicale. 
Une très belle ouverture finale ou l'ont peut supposer qu'Alice reprendra sa vie, qu'elle vivra enfin en cessant d'être hanté par le fantôme de cette femme qui l'a mise au monde mais qui n'a pas réellement eu le temps de la voir vivre. J'ai beaucoup aimé le parallélisme fait par l'auteur avec le morceau rêve d'amour de Liszt qui colle tout à fait avec l'oeuvre selon moi, mais qui en plus m'a permis de bien comprendre l'étendus du refus de son père au souvenir de sa mère. 
Une très belle oeuvre ! Une écriture fluide et travaillé, magnifique et sereine. Un court roman que je recommande à tous les émotifs qui cherche à se poser les bonnes questions au travers d'une autre histoire que la leur. 

Ma note : 
15/20  

 
 
Quatrième de couverture :


Un amour interdit au cœur d'une guerre millénaire.

Nora savoure enfin le bonheur dans les bras de Patch, son âme sœur, son ange gardien. Mais le meurtre de son père revient la hanter. Alors même que Patch est de plus en plus insaisissable et distant... Et si le garçon était mêler à cette disparition? A moins que le drame n'ait un lien avec le conflit ancestral opposant anges déchus et Néphilims...
Secrets, dissimulations, mensonges... Nora est seule face à ses doutes. Mais lever le voile sur la vérité peut parfois se révéler fatal...




                                                                      Mon avis : 


Après le gros coup de coeur que j'ai eu avec Hush hush, je ne pouvais que me pencher très rapidement sur le second tome de la serie. Cette fois-ci malheureusement il ne s'agit pas d'un coup de coeur... 
J'ai trouvé que l'histoire tournait dans tous les sens, je ne pouvais que remarquer les erreurs et les incohérences évidentes dans la première partie de l'histoire. J'ai donc commencé le livre avec quelques déceptions, heureusement l'intrigue reste bonne. Il m'a tout de même fallut du temps pour comprendre que les choses que je pensais être des erreurs devait sans doute être faites exprès par l'auteur. Il m'a donc fallut du temps avant d'apprécier ce deuxième tome mais une fois mes aprioris passés l'auteur a su me convaincre une deuxième fois. Tout c'est finalement bien imbriquer et l'intrigue avait au final un but et un sens. Des mauvais ainsi que des bons points du coup.


Quand aux personnages je ne pouvais qu'être agacée par le comportement de Nora, franchement je l'ai trouvé tellement nunuche dans ce tome, indécise au possible elle m'a facilement tiré de long soupir exaspérés. 
Après réflexion il est vrai que Nora n'a que 16ans et est donc un peu jeune et malgré tout reste mature concernant certains points ( je pense à sa manière de réagir quand elle est face au danger) mais pour ce qui est de son comportement face à Patch qui se veut dure et strict, nous ne devons pas avoir elle et moi la même notion de dureté et  un caractère vraiment différent... J'ai vraiment souvent eu envie de la secouer, j'ai trouvé ça bien dommage... 
Pour ce qui est de Patch il m'a encore une fois conquise, il est parfait soyons franc, mature, beau intriguant, ténébreux, de quoi me faire chavirer. Et ce côté mystérieux aaaarf je le mangerais ! 


Encore une lecture très agréable, malgré de nombreux défauts j'ai tout de même été surprise d'avoir une fois encore été prise de court par un final surprenant ou plutôt disons que je ne m'y attendait pas du tout. 

                                                                  Ma note :
                                                                    15/20

 
 
Photo
Quatrième de couverture : 

Salut les filles… Surprise ! Vous savez qui vous parle ? Non, vraiment pas ? Il faut dire que depuis l’Affaire Jenna les pertes de mémoire vous arrangent bien… Mais moi je n’ai rien oublié et vous n’avez pas fini d’avoir de mes nouvelles. D’ailleurs j’espère que vous appréciez mes petits mails et textos amicaux qui vous rappellent que je suis là, tout près de vous… Car vous avez été de très très vilaines filles, Aria, Spencer, Emily et Hanna. Vous ne méritiez pas l’amitié d’Alison. Vous qui étiez comme les cinq doigts de la main, sa disparition ne semble pas vraiment vous avoir affectées… Il faut dire que vous lui aviez fait des confidences plutôt… compromettantes, hein ? Sa disparition vous est bien tombée pas vrai ?Mais maintenant c’est fini, vous allez payer… Je crois voir que vous perdez votre sourire les miss Perfection ! Il fallait y songer avant les filles, c’est pas beau de mentir ! 



Mon avis : 

Après en avoir entendus parler pendant des années et avoir pu commencer la série lors de mon séjour à New York, voilà je me suis lancée ! 
Alors que dire que dire, tout d'abord parlons donc de l'intrigue ! 
J'ai beaucoup aimé l'histoire, un peu à la gossip girl c'est vrai mais avec ce petit quelque chose qui tiens un peu du thriller et qui passe très bien. On est lancé assez rapidement au coeur des aventures de nos cinq acolytes, une entrée en matière plutôt difficile au départ. On est propulsé vraiment très rapidement dans la peaux des divers personnages, qui quand on y pense bien ne sont pas si nombreuses que ça, mais tout de même cinq points de vues différents ou plutôt quatre en l'espace de très peu de pages ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver... 
Malgré leurs caractères et leurs histoires très différentes j'ai eu un peu de mal à suivre, voilà qui faisait beaucoup de mouvements qui au fur et à mesure que l'ont avance dans l'histoire devient même un des très bons points de l'intrigue. Ce qui donne un rythme, et un sens plutôt original à l'oeuvre. On se met par la suite très facilement dans la peau des personnages pour peu que l'ont se les soient bien représentés au préalable ( le fait d'avoir vu les cinq premiers épisodes de la série m'a beaucoup aidé finalement ). J'ai trouvé que ces différents passages nous permettaient de nous faire nos propres suppositions, grâce aux informations divulgués pas les divers protagonistes. Un aspect très agréable de l'oeuvre ou le côté thriller prend tout son sens et devient des plus agréable ! 
Vraiment une très bonne histoire, qui ne peut que nous pousser à vouloir lire la suite. Il m'a juste été impossible de discerner le fin mot de l'histoire ! Mais qui est donc cette fameuse A. ? 

         Bon passons un peu aux personnages, nos quatre jeunes adolescentes sont tellement différentes les unes des autres et le fait qu'elles se soient toute perdus de vue pendant 2 ans donne de quoi verser un paquet d'encre. J'ai vraiment apprécié le fait que grâce à ces nombreux différents il nous soit possible de nous mettre plusieurs tenus, de passer de la garce à la hippie chic, de retrouver divers soucis du quotidien ou non. On a ainsi le choix, et la monotonie n'est pas d'acutalitée. Je n'ai pu qu'aller de surprise en surprise en découvrants certains aspects de la personnalité d'intel ou intel. Un vrai régal ! 

Que dire de plus, tout est très bien écrit malgré les quelques défauts que j'ai pu relevé en début d'oeuvre qui au final sont devenus des bons points, je ne vois pas que dire de plus. Lecture très agréable et fluide, un style d'écriture vraiment très agréable. 

Bon en clair on l'aura compris j'ai adoré ! je ne sais même pas pourquoi je ne me suis pas décidé tout de suite à le mettre en coup de coeur ( peut-être parce que à cause de la série -qui au passage est vraiment très bien adaptée en tout cas pour ce premier tome - je connaissais déjà tout ou presque mais je pense que si les prochains sont aussi bon la série risquerait d'être une série coup de coeur ) 

                                                                       Ma note 
                                                                         19/20




 
    Suivez-moi sur Hellocoton
    Retrouvez Bulledop sur Hellocoton

    Présentation

    Un blog sans prise de tête, une sorte de four-tout ou littérature et trucmush débiles ou non du quotidien se croise et se décroise.

    Lecture du moment 

    Photo

    C'est lundi que lisez vous ?

    Les blogs que j'aime lire.

    Categories

    All
    C'est Lundi Que Lisez Vous ?
    Chick Lit
    Classique
    Contemporain
    Coup De Coeur
    Fantasy
    In My Mail Box
    Jeunesse
    Littérature
    Littérature Française
    Manga
    Roman
    Tag

    Archives

    Octobre 2012
    Août 2012
    Juillet 2012
    Juin 2012
    Mai 2012