Photo
Quatrième de couverture :                        

Selon Rebecca Bloomwood, "si l'on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n'existerait plus". Droguée au shopping, notre héroïne s'expose à un nombre de tracas aussi impressionnant que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin de la riche correspondance qu'elle entretient avec son banquier... Comble de l'ironie: Beckie est journaliste à Réussir vos épargnes, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s'amoncellent... Un dernier shopping pour se remonter le moral ? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c'est la panique. De quoi miner aussi son début d'histoire d'amour avec le séduisant homme d'affaires Luke Brandon. A ce stade, une issue heureuse ne tiendrait-elle pas du miracle ?

Mon avis :                                       

Bon commençons tout d'abord par l'intrigue. Une bonne idée de l'auteur même si j'avoue que ce n'est pas mon genre du tout de lire des récits concernant le shopping. Mais j'avoue que c'est un sujet qui peut être très attractif pour un grand nombre de lecteurs. Donc un très bon point pour l'intrigue ! 
Pour ce qui est de l'intrigue dans sa globalité, mais quel déception ! ( et oui encore une mauvaise critique sur mon blog, mais là je ne peux faire autrement ) l'intrigue en est devenue réellement insupportable ! Sans parler de ce personnage principal si -encore une fois- insupportable. Une adulte aussi rébarbative dans ses gestes et actions ne peut l'être réellement à ce point. Beckie à été à mes yeux une adulte totalement irresponsable, nunuche et une sacrée girouette. Sans arrêt dans le dénis, répéter les mêmes erreurs je veux bien mais sans arrêts comme c'est son cas, non, il ne faut pas trop pousser quand même. Qu'on puisse avoir des soucis d'argents importants mêlés à une addiction au shopping est très probable, seulement Beckie pousse la chose tellement à l'extrême que je n'ai pu qu'être exaspérée tout au long du livre par son comportement. 
Beckie est à mes yeux une enfant, incontrôlable et complètement irréfléchie... 
Quel dommage, tenir une si bonne intrigue et la gâcher avec un personnage détestable ( oui a ce point là ). 
Pourtant j'ai l'impression d'être la seule à me révolter de son comportement, il est vrai que le livre a remporter un franc succès un peu partout et auprès de tous les lecteurs. Mais bon je suis là pour donner mon avis alors le voici, j'ai détesté Beckie, à tel point que j'en suis arrivé a détester l'oeuvre.
Pour ce qui est du style d'écriture, je n'ai aucune critique à faire. Tout était fluide et bien écrit, les descriptions étaient même pas mal du tout mais bon voilà, ça ne casse pas trois pattes à un canard non plus. Une lecture distrayante donc, exaspérante me concernant, mais aussi une grosse déception. Après avoir entendu tant d'éloges de cette série je m'attendait à quelque chose d'exceptionnel. Or je n'ai vraiment pas trouvé que c'était le cas et pourtant les conditions de lectures était réunies ! Mais non. Je ne lirais donc pas la suite ( surtout que j'ai beaucoup entendus dire que la suite se dégradait ) donc je vais éviter... ^^

Ma note :                                                            

3/20                                                                  



 





Leave a Reply.

    Suivez-moi sur Hellocoton
    Retrouvez Bulledop sur Hellocoton

    Présentation

    Un blog sans prise de tête, une sorte de four-tout ou littérature et trucmush débiles ou non du quotidien se croise et se décroise.

    Lecture du moment 

    Photo

    C'est lundi que lisez vous ?

    Les blogs que j'aime lire.

    Categories

    All
    C'est Lundi Que Lisez Vous ?
    Chick Lit
    Classique
    Contemporain
    Coup De Coeur
    Fantasy
    In My Mail Box
    Jeunesse
    Littérature
    Littérature Française
    Manga
    Roman
    Tag

    Archives

    Octobre 2012
    Août 2012
    Juillet 2012
    Juin 2012
    Mai 2012