Photo
                                Quatrième de couverture :


Quand elle se réveille dans le cimetière où repose son père depuis des années, Nora est perdue. Que fait-elle ici en pleine nuit ? Et qui est cet étrange personnage vêtu de noir dont l’image la poursuit ? Sous le choc, la jeune fille va comprendre qu’elle a disparu depuis plusieurs mois et qu’elle ne garde aucun souvenir de cette période. Alors qu’elle tente de reprendre une vie normale, Nora est hantée par des visions surréalistes des habitants de son passé dont elle avait oublié l’existence. Parmi eux, l’énigmatique Jev, qui semble en savoir beaucoup plus sur son compte qu’il ne veut bien l’admettre. En allant à la recherche de son histoire, Nora ignore qu’elle s’engage dans un conflit séculaire dont il lui sera difficile de sortir indemne.


                                        Mon avis : 

         Dans ce troisième tome j'ai malheureusement retrouvé une Nora indécise un peu nunuche et pourtant attachante. Patch quand à lui reste mon Patch de rêve. Disons que pour les personnages je ne saurais que dire d'autre, je les aient trouvé comme je les avait quitté malgré le virement brutal de l'intrigue. J'ai beaucoup aimé le fait que Nora oublie tout des 6 derniers mois. Je trouve ce point très intéressant dans l'histoire, il nous permet de prendre un tout autre chemin. De voir un Patch encore plus mystérieux et protecteur, aspect qui m'a conquise, une Nora un peu plus nunuche que dans le tome deux et pourtant malgré ce qui lui arrive elle réussit une fois encore à faire preuve de maturité face à la situation, point positif donc. 
          Autre point positif dans cette intrigue : vraiment l'histoire roule, tout coïncide encore une fois pour mon plus grand bonheur, c'est pourtant toujours avec un peu de scepticisme que je commence les aventures de Nora suite à mon premier coup de coeur, mais ici aucune raison encore une fois de m'inquiéter. Moi qui cherche pourtant toujours la petite bête ce n'est pas Becca Fitzpatrick qui va me laisser le plaisir de constater ses faux pas, pour mon plus grand bonheur. Attention je ne dis pas qu'en général je trouve toujours un truc qui cloche ! disons que quand il y en a un ça m'agace au plus haut point et j'ai l'impression de ne voir plus que ça... qui a dit chiante ? 
         Bref tout ça pour dire qu'une fois encore Becca Fitzpatrick s'en sort à merveille, et pourtant j'ai cherché la       petite bête je l'avoue. 
                                            Une bonne suite pour cette saga, à quand la suite ?

                                                                         Ma note : 
                                                                           12/20

 
 
Quatrième de couverture :


Un amour interdit au cœur d'une guerre millénaire.

Nora savoure enfin le bonheur dans les bras de Patch, son âme sœur, son ange gardien. Mais le meurtre de son père revient la hanter. Alors même que Patch est de plus en plus insaisissable et distant... Et si le garçon était mêler à cette disparition? A moins que le drame n'ait un lien avec le conflit ancestral opposant anges déchus et Néphilims...
Secrets, dissimulations, mensonges... Nora est seule face à ses doutes. Mais lever le voile sur la vérité peut parfois se révéler fatal...




                                                                      Mon avis : 


Après le gros coup de coeur que j'ai eu avec Hush hush, je ne pouvais que me pencher très rapidement sur le second tome de la serie. Cette fois-ci malheureusement il ne s'agit pas d'un coup de coeur... 
J'ai trouvé que l'histoire tournait dans tous les sens, je ne pouvais que remarquer les erreurs et les incohérences évidentes dans la première partie de l'histoire. J'ai donc commencé le livre avec quelques déceptions, heureusement l'intrigue reste bonne. Il m'a tout de même fallut du temps pour comprendre que les choses que je pensais être des erreurs devait sans doute être faites exprès par l'auteur. Il m'a donc fallut du temps avant d'apprécier ce deuxième tome mais une fois mes aprioris passés l'auteur a su me convaincre une deuxième fois. Tout c'est finalement bien imbriquer et l'intrigue avait au final un but et un sens. Des mauvais ainsi que des bons points du coup.


Quand aux personnages je ne pouvais qu'être agacée par le comportement de Nora, franchement je l'ai trouvé tellement nunuche dans ce tome, indécise au possible elle m'a facilement tiré de long soupir exaspérés. 
Après réflexion il est vrai que Nora n'a que 16ans et est donc un peu jeune et malgré tout reste mature concernant certains points ( je pense à sa manière de réagir quand elle est face au danger) mais pour ce qui est de son comportement face à Patch qui se veut dure et strict, nous ne devons pas avoir elle et moi la même notion de dureté et  un caractère vraiment différent... J'ai vraiment souvent eu envie de la secouer, j'ai trouvé ça bien dommage... 
Pour ce qui est de Patch il m'a encore une fois conquise, il est parfait soyons franc, mature, beau intriguant, ténébreux, de quoi me faire chavirer. Et ce côté mystérieux aaaarf je le mangerais ! 


Encore une lecture très agréable, malgré de nombreux défauts j'ai tout de même été surprise d'avoir une fois encore été prise de court par un final surprenant ou plutôt disons que je ne m'y attendait pas du tout. 

                                                                  Ma note :
                                                                    15/20

 
 
Photo
Quatrième de couverture :

Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père. Lors d'un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route quand elle cherche à l'éviter ? Sans le savoir, Nora se retrouve au beau milieu d'un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l'existence. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale. 

Mon avis : 

Malgré un début plutôt difficile ou j'ai pu trouver un bien trop grand nombre de similitudes entre cette oeuvre et une autres bien plus connus qui fait fureur depuis que les films sont sorties et qui rassemble des vampires à mon avis ( vous voyez surement de quel saga je parle ) j'ai été captivé par ce livre. On y retrouve une Nora plutôt caractérielle, soyons franc elle n'est pas non plus le personnage le plus charismatique et original de l'histoire de la littérature jeunesse, mais contrairement à bien d'autres elle ne m'a pas agacée dans ce premier tome, ou plutôt pas pour de mauvaises raisons. Nora est une jeune fille plutôt intelligente avec un très grand sixième sens, j'ai eu l'impression qu'elle était très perspicace et comprenait assé facilement quand elle devait ou non décamper ou ce méfier. Malheureusement dans son cas et à sa place je n'aurait pas pensé une seconde à me protéger, est-ce une forme de sagesse chez elle ?! Je pense que oui. Bref Nora va rencontrer un personnage très charmant dont le caractère n'a pu que m'emporter, Patch. 
Je suis bel et bien tombé amoureuse de ce grand brun ténébreux, comment y résister ? ! C'est surement en grande partie grâce à ce personnage que je me suis laissé emporter. 
Outre les personnages tous très attachants, nous avons aussi le droit à une intrigue aux aspects plutôt originaux. Une intrigue super bien ficelée, tout est cohérent lorsque l'ont découvre le fin mot de l'histoire même si durant certains passages j'en suis venue à me poser des questions sur cette cohérence justement j'ai bien du me rendre à l'évidence l'auteure ce jouait de nous. Un aspect que j'ai beaucoup apprécié puisque malheureusement j'ai tendance à être un peu trop perspicace et comprendre un peu trop vite la fin de l'intrigue, ici ça n'a pas été le cas du tout, et quel bonheur de ce laisser prendre jusqu'au bout de l'oeuvre. 
Vous l'aurez surement compris il s'agit d'un livre coup de coeur. 

                                                                            Ma note : 

                                                                              20/20

 
 
Photo
Quatrième de couverture :

Dans le futur, des Maîtres noirs règnent sur les deux continents, l'Afirik en plein essor et l'ancienne Europe, aujourd'hui dévastée par les épidémies. 
Des bateaux conduisent en Afirik, par dizaines de milliers, des esclaves blancs, ceux qu'on nomme les Cornes d'ivoire. Du lointain passé, la jeune Mari ne sait pas grand-chose. Esclave dans une plantation de Kassamansa, elle rêve d'en apprendre davantage sur le pays mythique de ses ancêtres. Leur langue s'est perdue et, de leurs traditions et croyances, il ne subsiste que quelques rites obscurs. Même si Mari partage la vie de ses frères dans le village blanc, elle fait figure de privilégiée.
Compagne de jeu et souffre-douleur de la petite Lisha, elle est admise dans la somptueuse demeure de ses Maîtres noirs. Un drame va faire basculer sa vie...

                                 Mon avis :

Une très belle découverte ! Pas un coup de coeur malheureusement. 
Un début plutôt accrochant, j'ai beaucoup aimé le personnage de Mari, son caractère, sa situation. Les décors sont très bien décrits, l'intrigue est super bien ficelée, on s'attache à tous les personnages même les maitres. La petite lisha malgré son caractère de cochon reste attendrissante, malgré son éducation qui à toujours été tournée pour l'amener à haïr et soumettre les esclaves on sent qu'elle est attachée à Mari, j'ai eu l'impression qu'elle se cachait derrière son caractère et cet aspect de sa personnalité m'a beaucoup plu. Marie quand à elle est tout aussi attaché à la petite malgré tout, en tout cas c'est ce que j'ai ressentie, tout le travail d'humanisme de ce livre commence par là selon moi. M'enfin tout ça pour dire que j'ai adoré cette première partie , j'ai trouvé la vie a Ker Samba très intéressante. 
Malheureusement la deuxième partie de l'oeuvre m'a semblé longue et ennuyante en grande partie, l'action est freiné par les descriptions trop présentes  et souvent inutile pour l'avancé de l'intrigue à mon gout. J'ai du sauter quelques passages  pour rester dans l'aventure... 
Heureusement l'effet se dissipe quelques centaines de pages avant la fin, ou l'ont retrouve un sens à tout cela... 
De plus Mari en devient chiante, son comportement durant ce lapse de temps était différent, elle m'est apparue comme une gourde qui ne sait pas vraiment ce qu'elle veut, ou plutot qui accepte tout et n'importe quoi en s'auto-convainquant de sa bravoure qui m'a plus parue être de l'idiotie... M'enfin.
De gros points positifs que j'ai pu relevé tout au long du livre, la façon dont on peut voir la religion, le point de vue qui nous est donné sur les différents cultes que l'ont à pas l'habitude de voir ainsi, j'en suis venue à me poser des questions ! Et si l'afirik avait réellement existé et si nous avions le même point de vue sur les religion africaines à l'inverses ? bref je me comprends. Un très bon point là dessus :)
À part ça la dernière partie à été un vrai régale ! Une belle ouverture pour cette très belle histoire, hâte de lire la suite !


                                                                        Ma note : 

                                                                           17/20

 
 
Photo

Quatrième de couverture : 

Tout a changé cette année à Saint-Augustin! Calypso doit partager sa chambre avec cette peste d'Honey. De leur côté, Star et Georgina, ses meilleures amies, n'ont qu'un prénom à la bouche : celui d'Indie, la nouvelle. Et pourquoi les textos enflammés du prince Freddie et de Billy, le capitaine de l'équipe de sabre, s'arrêtent-ils brutalement?

Amitiés, rivalités, séduction : la suite des aventures pétillantes de Calypso.

Mon avis : 
J'ai été quelque peu déçu pas ce deuxième tome qui m'étais d'ailleurs totalement sorti de l'esprit... Que dire si ce n'est que l'ont y retrouve une Calypso très puériles qui est gouvernée par sa jalousie maladive. Dans ce tome-ci elle m'a vraiment laissé une mauvaise impression de petite enfant, pourris gâtée sans cesse dans le besoin de se trouver au centre de l'attention. 
Ceci dit une lecture plutôt agréable tout de même, le style de l'autre me plait toujours. 
On y retrouve toujours notre cher petit Freddie et les sentiments de Calypso malgré le contexte reste présents. Bon d'accord elle ne sait plus ou donné de la tête entre le beau Freddie prince d'angleterre et le magnifique Billy chef de l'équipe de sabre de Eades qui plus est, est plus agé. 
Malgré beaucoup de petits points négatifs j'ai tout de même apprécié cette lecture et le troisième tome étant déjàa dans ma PAL ne saurait tarder à en sortir !

Ma note : 

 11/20

 
 
Photo
Quatrième de couverture :

Calypso est bien décidée à ne pas être le vilain petit canard de Saint-Augustin, le pensionnat de jeunes filles le plus chic de toute l'Angleterre, où elle est vouée à faire ses études. Elle va avoir quinze ans, et parce qu'elle est américaine et fille de scénaristes d'Hollywood, ce n'est pas facile pour elle de se faire accepter parmi les dignes représentantes de l'aristocratie britannique. Heureusement qu'elle ne manque ni d'esprit ni de malice, Calypso ! Et encore moins d'atouts ! Elle va même s'attirer les regards du prince Freddie en personne. Ce qui va déclencher aussitôt les foudres : et la jalousie de Honey, son ennemie jurée ! Amitiés, rivalités, séduction, confessions : découvrez, au jour le jour, les révélations de Calypso dans des situations plus drôles les unes que les autres !


       Mon avis : 

Les confidences de Calypso est une série que j'avais déjà commencé à lire étant plus jeune et que j'avais beaucoup appréciée ! Les ayants empruntés à l'époque j'ai craqué quand je suis tomber sur la version poche publié chez Pôle fiction. Me voilà donc repartie pour me régaler des histoires de notre petite ado. 
Ce livre à été encore une fois une très bonne surprise, je ne m'attendais pas à toujours l'apprécier et pourtant. 
Calypso est une jeune fille un peu niaise et frêle mais je trouve que l'oeuvre est très bien écrite. Comment ne pas tomber sous le charme de ces aventures? l'univers scolaire que l'ont peu retrouver dans un pensionnat chic de bonne famille comme on se l'imagine souvent est vraiment bien décrit, on imagine tout de suite l'ambiance qui y règne ce qui nous permet de nous mettre rapidement dans la peau de Calypso et ainsi de comprendre les soucis auquel elle à du faire face. 
J'ai beaucoup apprécié le caractère des personnages et même si l'intrigue ne comporte pas réellement d'action propre on ne s'ennuie pas, et l'histoire à du potentiel.
C'est donc une très bonne relecture, le personnage de Freddie me plait toujours autant ( à croire que j'ai régressé dans l'enfance ^^)  Un bon moyen de se détendre donc, un premier tome qui se lit en plus très vite. Et je pense qu'il n'y à pas d'âge pour s'enthousiasmer de ce genre de littérature.
Je le recommande donc fortement ! 


       Ma note : 17/20

 
    Suivez-moi sur Hellocoton
    Retrouvez Bulledop sur Hellocoton

    Présentation

    Un blog sans prise de tête, une sorte de four-tout ou littérature et trucmush débiles ou non du quotidien se croise et se décroise.

    Lecture du moment 

    Photo

    C'est lundi que lisez vous ?

    Les blogs que j'aime lire.

    Categories

    All
    C'est Lundi Que Lisez Vous ?
    Chick Lit
    Classique
    Contemporain
    Coup De Coeur
    Fantasy
    In My Mail Box
    Jeunesse
    Littérature
    Littérature Française
    Manga
    Roman
    Tag

    Archives

    Octobre 2012
    Août 2012
    Juillet 2012
    Juin 2012
    Mai 2012