Photo
Quatrième de couverture : 

En 1942, au cours de travaux dans un couvent d'Amérique latine, sont mis au jour les restes d'une adolescente, Sierva Maria de Todos Los Angeles. Sa splendide chevelure mesure vingt-deux mètres de long... Le romancier du Général dans son labyrinthe aurait-il tiré cette étrange découverte de sa flamboyante imagination ? Réelle ou fictive, en tout cas, elle est le point de départ d'une singulière histoire d'amour, dans le cadre joyeux, coloré, décadent de Carthagène des Indes, au milieu du XVIIIe siècle. Fille unique du marquis de Casalduero, Sierva Maria a douze ans lorsqu'elle est mordue par un chien couleur de cendre, portant une lune blanche au front. Soupçonnée de rage ou de possession diabolique, enfermée au couvent par l'Inquisition, elle vivra avec son exorciste, Don Cayetano Delaura, une passion folle, destructrice, forcément maudite...

Mon avis : 

C'est un livre que j'ai du lire pour les cours en VO ( espagnol ). Et quel belle découverte ! Pour ce qui est du style d'écriture, j'ai trouvé tout ça magnifique ! L'intrigue est belle, l'écriture est splendide l'auteur nous fait vivre l'histoire d'une manière tellement réelle et poétique. 
Au travers de l'attention qui est porté à Sierva Maria la jeune enfant qui à la suite d'une morsure de chien est soupçonné de porter la rage on découvre un monde profond ou amour haine et religion s'entrechoquent. J'ai adoré cette oeuvre même si le début fut un peu rocambolesque, j'ai eu un peu de mal a entré dans l'histoire mais absolument pas à cause de l'histoire mais plus de la maitrise du style de l'auteur et du vocabulaire. 
Mais une fois cette épreuve passé j'ai passé un excellent moment ! 
Je le conseil fortement, il existe en français bien entendu, les personnages sont tous différents, on y découvre une partie de leur histoire au fur et à mesure des pages, il en devient impossible de décrocher. Ils deviennent alors très attachants et d'autant plus intéressants ! 
Quant à l'intrigue elle est vraiment originale et belle ! 
L'histoire d'amour qui en découle est émouvante à souhait ! enfin bon parfait quoi ! 

COUP de COEUR donc. 

Ma note : 

19/20



 
 
Photo
Quatrième de couverture :                        

Selon Rebecca Bloomwood, "si l'on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n'existerait plus". Droguée au shopping, notre héroïne s'expose à un nombre de tracas aussi impressionnant que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin de la riche correspondance qu'elle entretient avec son banquier... Comble de l'ironie: Beckie est journaliste à Réussir vos épargnes, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s'amoncellent... Un dernier shopping pour se remonter le moral ? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c'est la panique. De quoi miner aussi son début d'histoire d'amour avec le séduisant homme d'affaires Luke Brandon. A ce stade, une issue heureuse ne tiendrait-elle pas du miracle ?

Mon avis :                                       

Bon commençons tout d'abord par l'intrigue. Une bonne idée de l'auteur même si j'avoue que ce n'est pas mon genre du tout de lire des récits concernant le shopping. Mais j'avoue que c'est un sujet qui peut être très attractif pour un grand nombre de lecteurs. Donc un très bon point pour l'intrigue ! 
Pour ce qui est de l'intrigue dans sa globalité, mais quel déception ! ( et oui encore une mauvaise critique sur mon blog, mais là je ne peux faire autrement ) l'intrigue en est devenue réellement insupportable ! Sans parler de ce personnage principal si -encore une fois- insupportable. Une adulte aussi rébarbative dans ses gestes et actions ne peut l'être réellement à ce point. Beckie à été à mes yeux une adulte totalement irresponsable, nunuche et une sacrée girouette. Sans arrêt dans le dénis, répéter les mêmes erreurs je veux bien mais sans arrêts comme c'est son cas, non, il ne faut pas trop pousser quand même. Qu'on puisse avoir des soucis d'argents importants mêlés à une addiction au shopping est très probable, seulement Beckie pousse la chose tellement à l'extrême que je n'ai pu qu'être exaspérée tout au long du livre par son comportement. 
Beckie est à mes yeux une enfant, incontrôlable et complètement irréfléchie... 
Quel dommage, tenir une si bonne intrigue et la gâcher avec un personnage détestable ( oui a ce point là ). 
Pourtant j'ai l'impression d'être la seule à me révolter de son comportement, il est vrai que le livre a remporter un franc succès un peu partout et auprès de tous les lecteurs. Mais bon je suis là pour donner mon avis alors le voici, j'ai détesté Beckie, à tel point que j'en suis arrivé a détester l'oeuvre.
Pour ce qui est du style d'écriture, je n'ai aucune critique à faire. Tout était fluide et bien écrit, les descriptions étaient même pas mal du tout mais bon voilà, ça ne casse pas trois pattes à un canard non plus. Une lecture distrayante donc, exaspérante me concernant, mais aussi une grosse déception. Après avoir entendu tant d'éloges de cette série je m'attendait à quelque chose d'exceptionnel. Or je n'ai vraiment pas trouvé que c'était le cas et pourtant les conditions de lectures était réunies ! Mais non. Je ne lirais donc pas la suite ( surtout que j'ai beaucoup entendus dire que la suite se dégradait ) donc je vais éviter... ^^

Ma note :                                                            

3/20                                                                  



 
 
Quatrième de couverture :

Réunies ici pour la première fois, quinze précieuses lettres écrites du Vél' d'Hiv nous plongent avec une très forte émotion dans la réalité vécue de la déportation.
Les 16 et 17 juillet 1942, 4 500 policiers sont mobilisés pour réaliser la plus grande rafle à l'encontre des Juifs jamais organisée dans Paris et sa banlieue. 12 884 personnes sont arrêtées : 3 031 hommes, 5802 femmes et 4051 enfants. Les individus ou familles sans enfants seront dirigés sur le camp de Drancy, les autres, avec enfants, vers le Vélodrome d'Hiver. Dans ce lieu, jusque-là temple du sport, des milliers de personnes vont tenter de survivre pendant plusieurs jours. Les 6 000 Juifs envoyés à Drancy seront déportés rapidement, ceux du Vel' d'Hiv sont transférés dans les camps du Loiret, de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. Le 22 juillet, soit six jours après le début de la rafle, le Vel' d'Hiv a été entièrement évacué.
On parle beaucoup et souvent de la rafle du Vel' d'Hiv. Mais à y regarder de plus près, on ne sait pas grand chose. Seuls une photo, quelques documents et des lettres disent la violence de l'arrestation, les conditions dramatiques de l'enfermement, la faim, les maladies, le bruit, les odeurs... À travers eux on a découvert l'enfer du Vél' d'Hiv. Ces lettres, ce sont quelques mots jetés à la hâte sur un bout de papier, remis à des mains complaisantes. Pour plus de 8 000 personnes internées au Vél' d'Hiv, moins de vingt lettres ont été retrouvées.
Pour la plupart inédites, elles étaient conservées aux archives du Mémorial de la Shoah. Pour la première fois, les voici rassemblées et publiées dans cet ouvrage. Toutes sont clandestines puisque qu'aucune correspondance n'était autorisée.
Ces lettres sont terrifiantes de vérité, de détails. Mais elles constituent aussi malheureusement seulement le point de départ de l'horreur puisque, à une exception près, toutes les personnes dont nous reproduisons les lettres dans ce volume vont être assassinées dans les camps de la mort. En dehors de ces quelques mots tracés de leur main, il ne reste pas grand-chose d'eux. 

Mon avis : 

Ayant toujours été intéressée par cette période de l'histoire, je ne pouvais passer à côté de ce recueil. On y apprends de nombreuses choses au travers de lettre émouvantes destinées aux familles des victimes qui on pu leur faire parvenir alors qu'il se trouvait dans le vel D'hiv, ou dans d'autres camps.
J'ai été ému, et outré à la fois par ce moment de l'histoire de nombreuses fois. Cet ouvrage est vraiment émouvant, mais aussi réellement instructif ! Je le conseil à tous !

Ma note : 

17/20
 
 
Photo
Quatrième de couverture :

Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l'Amérique profonde. L'arrivée de Bill, ténébreux vampire du me siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d'autant qu'une vague de crimes s'abat sur la ville.


Mon avis : 

Mais quelle déception ! Un style d'écriture qui n'a su me charmer, des personnages aux caractères bien trop simples et poussés à l'extrême. Un rythme bien trop rapide. J'ai vraiment été déçus par ce premier tome. Après toutes les bonnes critiques que j'ai pu en lire, je m'étais attendus à bien mieux. J'ai trouvé Sookie, personnage principal de la série très naïve et je n'ai pas trouvé son rôle dans l'histoire très commun. J'ai trouvé qu'il s'agissait de "déjà vu". De même pour le personnage de Bill, vampire bien trop commun à mon goût. Mais ce qui m'a le plus déçu reste la rapidité de l'intrigue. Leur relation est bien trop "superficielle", les choses se déroules bien trop vite. Malgré tout, certains points de l'intrigue donne à l'auteur la possibilité d'une suite intéressante. J'ai ainsi trouvé que l'intrigue s'améliorait vers la fin de ce premier tome, l'arrivé de nouveaux personnages donnent un peu plus de profondeur à tout ça. Etant une grande fan de sentiments j'ai vraiment été déçu, tout est allé si vite entre Bill et Sookie que ça en est presque devenu ridicule ( selon moi ). C'est vraiment l'aspect qui m'a le plus rebuté dans cette histoire, sans parler des erreurs de logique que j'ai pu trouvé dans ce tome. Ceci dit je ne pense pas m'arrêter là et j'attends de voir la suite. J'ai tout de même apprécier le contexte dans lequel l'histoire se déroule, le fait que  l'existence des vampires soit mises au grand jour est plutôt original. L'ouverture étant plutôt prometteuse j'espère y trouver le même intérêt que les autres lectrices qui au travers de leur très bonnes chroniques mon donné l'envie de me lancer. Mais ce premier tome reste tout de même une déception.

Ma note : 

7/20


 
    Suivez-moi sur Hellocoton
    Retrouvez Bulledop sur Hellocoton

    Présentation

    Un blog sans prise de tête, une sorte de four-tout ou littérature et trucmush débiles ou non du quotidien se croise et se décroise.

    Lecture du moment 

    Photo

    C'est lundi que lisez vous ?

    Les blogs que j'aime lire.

    Categories

    All
    C'est Lundi Que Lisez Vous ?
    Chick Lit
    Classique
    Contemporain
    Coup De Coeur
    Fantasy
    In My Mail Box
    Jeunesse
    Littérature
    Littérature Française
    Manga
    Roman
    Tag

    Archives

    Octobre 2012
    Août 2012
    Juillet 2012
    Juin 2012
    Mai 2012